Présentation du carnet

Isidore et Ganesh aujourd’hui

En 2019, avec mon inscription en thèse, Isidore & Ganesh s’est métamorphosé en carnet de doctorat. Une nouvelle aventure pour cet espace numérique que je tiens depuis 2014 !

Ce nouveau départ s’accompagne d’une réorientation de la ligne éditoriale de ce blog autour des thématiques suivantes :

  • L’expérience du doctorat : je publierai sur I&G un journal de bord. Écrire les émotions que procure la recherche, partager les moments de joie, les doutes, les interrogations, c’est quelque chose qui m’aide à avancer dans mon cheminement personnel. J’ai toujours aimé écrire à « cabinet ouvert » et les dialogues que cela fait naître. J’aime montrer les coulisses, et entrevoir ceux des autres. Il s’agit aussi, à mes yeux, de participer à la « médiation des sciences ».
  • Le numérique et les outils numériques au service de la recherche en Sciences Humaines et Sociales et de la valorisation du patrimoine. Sur ce blog, depuis 2014, je publie des comptes-rendus de projets & de conférences autour des Humanités numériques. Je partage également des retours d’expériences d’outils et je réfléchis sur l’impact des nouvelles technologies sur la méthodologie.
  • L’enseignement. J’ai ponctuellement versé des comptes-rendu d’ateliers numériques que j’animais, ainsi que des supports de cours. Je désire désormais participer au dialogue initié sur hypotheses sur l’enseignement universitaire.

À l’origine de ce carnet

Isidore & Ganesh est né en 2014 pour accompagner mon stage de fin d’études et la rédaction de mon mémoire consacré aux outils d’annotation pour l’édition de corpus textuels historiques.

Accompagnant mes premiers pas dans la vie professionnelle, Isidore & Ganesh s’est ensuite transformé en carnet de notes sur la méthodologie et les outils numériques.

De 2015 à 2018, j’ai hébergé ce site sur mon serveur, à l’adresse johannadaniel.fr. J’y publiais ponctuellement des synthèses et des compléments des ateliers numériques que j’organisais, notamment à l’École du Louvre.

En 2019, avec mon inscription en thèse, I&G se métamorphose à nouveau pour devenir un carnet de doctorat. Il migre à cette occasion sur la plateforme Hypotheses.

Pourquoi ce titre?

Isidore de Séville est le saint patron de l’informatique et de l’Internet. Quant à Ganesh, il est, chez les hindous, le protecteur des bibliothèques. Dieu de la sagesse et de l’éducation, il « abat les obstacles », raison pour laquelle les étudiants de l’École du Louvre l’ont adopté comme mascotte.

Cette « maison virtuelle » est placée sous ce double vocable comme un clin d’oeil et un hommage aux deux écoles qui m’ont formée, l’École du Louvre et École des Chartes